Posts

Lissi | Das Augustin, Vienne

Photo : Alain Barbero | Texte : Anna Robinigg | Traduction : Sylvie Barbero-Vibet

 

Regard par la fenêtre, et
tout est calme, la maison immobile,
aucune rue ne s’étire, seuls
des promeneurs, des pas, des vélos, tranquilles.

Regard par la fenêtre, et
tout est nouveau, les murs, la langue,
Des arbres, des espaces verts,
Des visages, tout est muet.

Pas d’autre soleil, mais il manque
à la lumière sur le trottoir, la cadence
de cet autre moment, il manque
à la feuille jaune sur l’arbre
le frémissement d’un vent.

Regard par la fenêtre, et
comme tu manques, entre
mes doigts les fils des histoires, qui font
de moments un être humain.

Derrière la fenêtre, il ne reste que
l’enchaînement familier de
commandes, du service, puis le bruit
des cuillères contre les tasses et

le café.

Anna Robinigg | Café 7*Stern, Vienne

Photo : Alain Barbero | Texte : Anna Robinigg dans « Melange der Poesie » Kremayr & Scheriau 2017  | Traduction : Sylvie Barbero-Vibet

 

marécage de peur
reste tapi
la nuit sans limite

et ta voix guide
étincelles et interférences dans ma ligne

non
existante

 


Interview de l’auteure

Que signifie la littérature pour toi ?
Anna Robinigg : Échappée, plongée, vie. Ou dans l’autre sens.

Quelle signification revêt le café viennois pour toi ?
AR : Ambiance confortable, société, inspiration, concentration : ne devoir rien faire d’autre, et c’est cela qui fait du bien.

Comment as tu découvert le café 7*Stern ?
AR : Par hasard. Et il m’a immédiatement plu : poèmes sur les murs, histoires émouvantes, ambitions politiques, vue sur le théâtre Kosmos.

Que fais-tu quand tu n’es pas au café ?
AR : Je cherche, des mots et des chemins par exemple.