Posts

Susanne | Weltcafé, Vienne

Photo : Alain Barbero | Texte : Barbara Rieger 2016 | Traduction : Sylvie Barbero-Vibet

 

Elle ne prendra jamais sa retraite, et comme les bons patrons, n’abuse pas de son pouvoir. Difficile de maîtriser sans contrôler, lâcher prise et voir si l’on peut.
Hôtesse, maîtresse et mère, elle nous accueille, nous procure espace, air et amour, force et courage. Son regard bleu engloutit peur et colère. Sa sagesse irradie. Avec conviction.

 


Interview du modèle photo

Que signifie la littérature pour toi ?
Susanne : La littérature est pour moi une source de vie très riche, qui m’inspire encore et toujours, me remet en question, m’invite parfois à la contemplation. Je souhaite qu’elle ne me manque jamais.

Qu’évoquent pour toi les “Café Viennois” ?
S : J’aime passer du temps dans les cafés viennois, pour y rencontrer mes amis, lire les journaux ou des romans, travailler ou juste pour regarder les gens au hasard des scènes. J’adore boire du café, notamment le café viennois avec sa chantilly, que j’apprécie le plus dans ce cadre.

Pourquoi avoir choisi le Weltcafé ?
S : Le Weltcafé est un endroit que je connais bien, avec son ambiance sympathique et inspiratrice. J’aime avoir des discussions animées avec mes amis assise dans un canapé, mais aussi choisir un plat parmi la carte aux accents du monde. A deux pas se trouvent les facultés d’ethnologie et de pédagogie, c’est pourquoi je connais bien ce quartier.

Que fais-tu, quand tu n’es pas au café ?
S : J’habite près de la forêt et j’aime aller me promener dans la nature. J’apprécie également les voyages et la découverte de nouveaux pays. J’aime chanter et suis membre depuis de nombreuses années d’un chœur de musique américo-latine. J’apprécie également de transmettre ma passion de la langue allemande à des personnes immigrées.